Portfolio

Porteur de projet

Didier PLASSARD

Unité de recherche

RIRRA 21

Financeur

Horizon 2020 (ERC - Advanced Grant)

Montant obtenu

2 288 832 €

Dates de réalisation

01/10/2019 - 30/09/2024
Description :

Ce projet vise à transcender les frontières entre les cultures « haute » et « populaire » - ici entre les dramaturges établis et les écrivains anonymes – en étudiant leurs productions sur le même support : le théâtre de marionnettes. En se concentrant sur les périodes clés de l'histoire de la dramaturgie (1600-2000), il explore comment les marionnettistes et les auteurs contribuent tous deux à l'essor d'une dramaturgie spécifique. L'introduction de ces répertoires dans l'histoire du théâtre ouvre une double perspective novatrice : d'une part, elle dépasse les limites des enquêtes locales et révèle les transferts culturels à travers les groupes sociaux et les nations ; d'autre part, elle conduit à réexaminer l'historiographie du théâtre en considérant la cohésion des « systèmes théâtraux » (Marotti) et en donnant une visibilité à un corpus longtemps négligé et dispersé.

Les principaux objectifs sont les suivants :

1) rassembler un corpus de pièces représentatives qui documentent le développement de la marionnette en Europe occidentale (Autriche, Belgique, Angleterre, France, Allemagne, Italie, Pays-Bas, Portugal, Espagne) ;

2) identifier les spécificités de la dramaturgie des marionnettes et leurs variations à travers le temps, les zones culturelles, les conditions de production et les publics visés ;

3) réévaluer la contribution de ces répertoires à la construction de l'identité culturelle européenne.

Sites Web :

Porteur de projet

Sylvain PIOCH

Unité de recherche

LAGAM

Financeur

Programmes d'investissements d'avenir & région Occitanie

Montant obtenu

437 000 €

Dates de réalisation

01/11/2020 - 31/10/2023
Description :

L’action AATRE s’inscrit dans le projet Littoral+, porté par la région Occitanie, avec l’ambition de faire de son littoral un territoire résilient pour et avec ses habitants. Pour atteindre ces objectifs, le projet Littoral+ propose de mettre en œuvre 11 actions à court voire très court terme, dont 6 demandant un co-financement du programme « Territoires d’innovation ». Ces actions, qui constituent l’amorce de la transformation du littoral et annoncent d’autres initiatives futures, s’articulent autour de 4 axes d’intervention prioritaires pour la résilience du littoral :

L’axe 1 s’adresse à la résilience énergétique du territoire ; l’axe 2 concerne la résilience de l’habitat ; l’axe 3 vise une maîtrise et une gestion raisonnée des ressources naturelles ; l’axe 4 soutient les trois autres de manière transversale en favorisant le pilotage et l’animation collective et citoyenne de la résilience. C’est dans cet axe que se développe l’action AATRE, qui vise à créer les conditions de la co-construction des projets d’aménagement du littoral avec et pour ses habitant.e.s, grâce à une méthodologie consistant à expérimenter et à analyser des dispositifs et des outils hybrides (numérique et présentiel) de participation citoyenne, autour de différents projets d’aménagement du littoral d’Occitanie.

Cette recherche-action  s’intéresse à l’existence d’une relation positive entre la co-construction des projets d’aménagement du littoral avec les citoyen.nes, et la meilleure prise en compte de l’environnement dans ces mêmes projets.

Elle mobilise des laboratoires et des chercheurs-euses issus de divers disciplines (géographie, sciences de gestion, sciences du langage, psychologie cognitive), dans l’idée de multiplier les apports et les expertises pour avoir une vision et une analyse systémique de ces sujets liés à la participation citoyenne et à la résilience écologique des territoires.

Site Web :

Porteur de projet

Alan VERGNES

Unité de recherche

CEFE

Financeur

ANR (AAPG - PC)

Montant obtenu

278 208 €

Dates de réalisation

06/01/2020 - 05/07/2024
Description :

Afin de remédier aux externalités négatives provoquées par l’urbanisation, les politiques d'aménagements s’orientent vers des villes durables et productives basées sur un développement de la nature en ville. Pour y parvenir, un saut de connaissance sur l’écologie des socio-écosystèmes urbains est indispensable. Le projet BISES a pour objectif d’appréhender l’écologie des communautés d’organismes des sols urbains. Cette biodiversité reste peu connue malgré son rôle central dans la provision des services écosystémiques essentiels à nos sociétés. S’appuyant sur un couplage entre recherche collaborative et sciences participatives, ce projet s’attachera à déterminer les flux d’organismes du sol entre les espaces végétalisés productifs et non productifs. Au-delà d’avancées majeures en termes de recherche fondamentale, le projet permettra de valider un tableau de bord d'indicateurs de la qualité biologique des sols urbains permettant une gestion durable du sol des villes.

Site Web

Porteuse de projet

Delphine BELLIS

Unité de recherche

CRISES

Financeur

ANR (AAPG - JCJC)

Montant obtenu

205 200 €

Dates de réalisation

01/02/2020 - 31/07/2024
Description :

Ce projet vise à réévaluer l’importance de la pensée de Pierre Gassendi (1592-1655) dans la constitution de différentes formes d’empirisme en Europe au XVIIe siècle. La première partie de ce projet cherchera à montrer le rôle des recherches de Gassendi dans différents domaines scientifiques (optique, astronomie, physique, mécanique) pour la constitution de sa théorie empiriste de la connaissance. La deuxième partie de ce projet s’attachera à étudier la diffusion et l’influence de sa pensée dans deux régions particulièrement réceptives à l’empirisme : les Provinces Unies et la Grande-Bretagne. Ce faisant, il s’agira de montrer que la constitution de différentes formes d’empirisme au XVIIe siècle n’est pas réductible à l’influence de Francis Bacon et de mettre en évidence l’importance de la pensée de Gassendi afin de défaire ce qu’on a appelé le « mythe de l’empirisme britannique ». (David F.Norton)

Site Web :

Porteuse de projet

Nathalie VIENNE-GUERRIN

Unité de recherche

IRCL

Financeur

Horizon 2020 (MSCA - ITN-EJD)

Montant obtenu

793 410,12 €

Dates de réalisation

01/03/2019 - 28/02/2023
Description :

Le monde d'aujourd'hui voit des masses en mouvement : à travers le globe, il y a près d'un milliard de migrants internationaux et internes ; rien que dans l'UE, 57 millions de résidents vivent en dehors de leur pays de naissance, ce qui représente plus de 11 % de la population de l’UE. Cette situation mondiale sans précédent exige une action politique sérieuse. Cependant, cette action ne sera efficace que lorsque les racines historiques, culturelles et sociales de la migration seront bien comprises. C'est cette compréhension que l’ITN MOVES vise à fournir.

L'objectif principal du projet est d'entreprendre une étude comparative des racines sociales et culturelles de la mobilité de masse, et fournir l'analyse historique nécessaire et urgente pour répondre à la crise migratoire actuelle à travers la compréhension des mouvements de population du passé. Le réseau a été mis en place sous la forme d'une collaboration interdisciplinaire entre des chercheurs en sciences humaines et sociales qui aborderont la migration comme une condition de la modernité et l'un de ses plus grands défis, en plaçant la confrontation systématique des formes de migration passées et présentes au centre de leurs activités.

Grâce à son programme de formation novateur, réalisé en collaboration avec 18 partenaires non universitaires (dont des ONG, et des industries culturelles et créatives), MOVES permettra à une nouvelle génération d'experts d'acquérir les connaissances historiques nécessaires pour répondre aux futures crises migratoires par des solutions innovantes.

Site Web :

Porteuse de projet

Pom CHARRAS

Unité de recherche

EPSYLON

Financeur

ANR

Montant obtenu

232 113,51 €

Dates de réalisation

01/03/2019 - 31/08/2023
Description :

Face à la richesse des informations dans l’environnement, le système cognitif se doit de sélectionner les items les plus saillants et les plus pertinents pour optimiser notre comportement. Chez l'individu sain, il est commun de faire l'expérience d'une sélection inappropriée. C'est par exemple le cas quand vous cherchez désespérément votre téléphone portable alors que vous le tenez dans votre main, ou quand vous cherchez votre stylo alors qu'il se trouve juste devant vous. Bien évidemment, ces erreurs sont loin d'être déterminantes pour votre survie. Cependant, dans certaines situations, comme la conduite, manquer un panneau de signalisation peut avoir des conséquences dramatiques.

L'objectif de ce projet est d'étudier les processus cognitifs qui sous-tendent cette sélection dans le but d'améliorer le traitement de l'information dans des pathologies comme l'hémi-négligence ou dans des environnements où la quantité d'informations à traiter met le système en difficulté (conduite automobile ou aéronautique). La majeure partie des travaux en neurosciences cognitives a mis l'accent sur la sélection de l'information dans l'espace, et plus particulièrement sur la manière dont l'orientation de l’attention dans l’espace module le traitement de l'information. Mais, pour que la sélection d’informations soit pertinente, le système ne doit pas seulement s'orienter dans l'espace mais doit aussi s’orienter au moment opportun.

Le projet NeT-Prep a pour ambition de mener des recherches, au niveau comportemental et neural, sur les liens entre attention spatiale et préparation temporelle grâce à des études comportementales, des preuves de la neuropsychologie et des méthodes de neuro-imagerie. Ce projet se propose d'étudier comment l'attention spatiale et temporelle fusionne au niveau comportemental et neural, pour optimiser la sélection et le traitement de l'information.

Porteur de projet

André TRICOT

Unité de recherche

EPSYLON

Financeur

ANR (AAPG - PRC)

Montant obtenu

115 158,24 €

Dates de réalisation

01/02/2021 - 31/01/2025
Description :

De nombreuses études montrent que l'optimisation des ressources en mémoire de travail (MDT) était un facteur clé dans la réussite des apprentissages académiques et qu'il est possible d’agir positivement sur ce facteur. Des travaux récents montrent que les ressources en MDT peuvent s’épuiser au cours d'une tâche d'apprentissage. Considérer l'épuisement des ressources en MDT introduit une nouvelle variable dans le domaine sans expliquer cet épuisement. Notre objectif est d'étudier l'effet d'épuisement en considérant le modèle de partage temporel des ressources, qui permet des prédictions précises sur la charge cognitive en MDT, sur la ressource qui est sollicitée et sur les causes de l’épuisement.

Nos objectifs :

(a) concevoir, tester et valider un nouveau paradigme expérimental ;

(b) proposer une approche intégrée, basée sur des mesures comportementales et (neuro)physiologiques ;

(c) étudier le partage temporel comme cause de l'épuisement et de la récupération des ressources en MDT.

Dernière mise à jour : 07/03/2022